Posts tagged ‘Sauna’

décembre 16th, 2010

Sauna, le musical. Il est FINALEMENT sorti !

Les lundis, mardis et mercredis du 11 janvier au 23 mars 2011

www.saunalemusical.fr

septembre 15th, 2010

SAUNA, le musical : il faut que ça sorte

L’avant première de Sauna le musical avait lieu hier soir au Vingtième Théatre (Paris XXe). 90% de gay, forcément.

Le Sauna que j’ai vu hier est l’adaptation française de “Bathhouse, the musical”, comédie musicale créée en 2006 par Tim Evanicki et Esther Daack à Orlando aux Etats-Unis.

Le pitch : « Ce spectacle pour 4 comédiens chanteurs et un pianiste évoque le parcours initiatique d’un jeune homme qui vient de faire son coming-out. Il décide d’aller dans un sauna gay pensant y trouver l’Amour …. Il réalisera que les autres clients sont, quant à eux, à la recherche de quelque chose de plus… immédiat ! ».

Quand les français adaptent des musicals anglo-saxons, ça se passe TRES MAL dans 90% des cas. On ne parlera donc pas du Roi Lion et de Grease qui en français font plouf. Vous connaissez la lessive Plouf ?
BREF, je suis donc allé voir Sauna avec 5 a priori :
1 – je connais l’histoire (oui, Miqueline au Sauna c’est du vécu ! je le raconterai dans mon prochain livre « Pute 2.0 ») donc je ne vais pas être surpris
2 – les chansons en français donc (cf. sus)
3 – il va y avoir du gars à oilp
4- il va y avoir un poulailler de connasses
5- le niveau devrait être bon car François Borand, que j’avais vu dans Coup de Foudre, une comédie musicale que j’avais kiffé, joue Maxence, un des principaux personnage de Sauna (celui à droite sur la photo ci-dessous).

Et alors ?

Alors :
1 – niveau surprise, on apprend que c’est une version écourtée du show
2 – les morceaux quoiqu’en français passent très bien
3 – \o_o/ (désolé, j’ai pas de photo) mais l’avertissement de la production doit être pris au sérieux : « … pour un public averti, abordant des thèmes pour adultes, avec un langage osé (parfois), et des hommes très peu habillés (souvent) ! »
4 – 90% donc
5 – le niveau est très bon, les 4 acteurs sont excellents et sexy, les compositions parfaitement adaptées, le pianiste parfait. On est vraiment dans un musical au punch américain, sans tabous et sans complexe.

Oui mais voilà. Le show semble ne pas avoir encore de producteur, ni de salle. C’est la Criiise. La version écourtée présentée hier soir sera peut-être la seule et l’unique. Quelle ANGOISSE. C’est comme si on m’avait dit que je ne pourrai pas voir si Mulder et Scully sortent ensemble à la fin de X-Files.
En même temps, les américains n’ont pas peur du marketing communautaire alors que les français OUI. En France 90% des spectacles (oui les 90% c’est pour éviter la vilaine généralisation (qui est donc à 100%)) sont destinées à un public familial (ou bobo pour ceux qui n’ont pas de gosses). Là, c’est sûr que financièrement c’est plutôt risqué pour un producteur. Pourtant, il faut qua ça sorte !

Rendez-vous en 2011 pour le verdict.