Posts tagged ‘PAris’

juin 14th, 2013

Clapier

cage à lapin« Un clapier est une cage ou une cabane à lapins, c’est-à-dire une petite construction où on élève des lapins domestiques.
Le clapier comporte habituellement plusieurs cases souvent dotées de portes grillagées, chaque case étant affectée à un lapin ou une lapine, ou à un couple selon les souhaits de l’éleveur en matière de reproduction. Il est situé généralement dans la basse-cour avec les volailles, ce qui vaut à la viande de lapin d’être souvent commercialisée avec celles-ci, chez le volailler. Le clapier traditionnel, fabriqué par l’éleveur avec les matériaux locaux, est progressivement remplacé par des cages à base de solides éléments préfabriqués en béton, à portes grillagées, qui facilitent l’entretien requis par ces animaux.*« 

Le clapier Montmartrois est vérouillé de l’intérieur avec un système vintage

IMG_3140

Et dispose d’un abreuvoir en émail

Les clés du clapier

Et du confort MODERNE (mais moderne de 1974 – Pompidou style)

L'électricité dans le clapier

Et il est relié au monde extérieur mais uniquement à l’URSS

IMG_3141

Il est richement décoré en bois précieux des années 50 et 70

IMG_3135

MAIS SURTOUT, il a une vue IMPRENABLE sur le Sacré Coeur

Vue sur le Sacré Coeur Paris

Et si tu hésites encore, pour le même prix, voilà ce que tu as loin en Province

Villa avec Piscine

Allez bisous

*Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Clapier de Wikipédia en français (auteurs)
août 11th, 2011

La Nostalgie de Dieu au théatre : deuxième apparition divine garantie

J’ai beaucoup aimé le premier livre (La Nostalgie de Dieu) et d’ailleurs j’en avais parlé. J’avais aussi aimé le second (Le Complexe de Dieu) mais je n’en avais pas parlé.

Depuis le 3 août, à la Comédie Contrescarpe, se joue la pièce adaptée des deux BD. Comme au bon vieux temps de feu So Glamuros, me voilà parti au théatre.

 

La pièce est aussi réjouissante que les livres. Interprétée par deux charmants comédiens (cf. photos), elle rend l’atmosphère hérétique du livre en lui donnant un incarnation plutôt moliéresque. Dommage que les ficus aient refusé de jouer la scène des ficus.

 

Si vous avez des doutes sur l’existence de Dieu, sa présence et ses réalisations, n’allez pas voir La Nostalgie de Dieu, car vous en sortirez encore plus perturbé, mais en ayant bien ri…

Dans le livre Dieu n’est pas représenté. D’ailleurs, le personnage de Dieu lui-même se moque de sa représentation humaine bigotée, un homme grimmé en vieux papi à barbe blanche, limite Père Noël. Dans la pièce, c’est un homme en chemise blanche et en tongs qui joue le rôle divin. Cela correspond à l’image répandue et probablement souhaitée par le public (pas la chemise et les tong hein, je parle du genre masculin !). Cela dit, vu que la pièce est carrément hérétique voire plus blasphématoire qu’un concert de Madonna et de Lady Gaga réunies, je me demande comment le public réagirait si Dieu était joué par une femme.

La Nostalgie de Dieu, jusqu’au 15 septembre, du mercredi au samedi à 20h00, à la Comedie Contrescarpe, 5 rue Blainville PARIS 75005, réservations au 01 43 26 25 60 et sur les sites habituels genre Billetréduc. Il y aura peut-être une tournée en France.

juin 8th, 2011

Bel Air sans le prince

J’ai envie de partager avec l’inconnu lecteur de l’internet mondial arrivé là à cause de Google (voire de Bing ou pire Alta Vista) deux éléments essentiels de mon entrée dans une nouvelle colocation. Non, So Colocationous ne reprend pas mais, peut-être, So Bel AirOus* va commencer…

Le chic absolu : la cuvette vermillion (ou corail, ou tangerine), ça dépend des vernis.

La vue  sur le rocher du zoo de Vincennes (derrière la forêt vierge).

* Pour les provinciales : Bel Air est un quartier du 12eme arr de Paris. Et NON, vous n’y trouverez pas Will, Carlton, Hilary, Jefrrey, Jazz, Ashley et Oncle Phil !!!

juillet 9th, 2010

Amaaaaazing Coup de foudre au Vingtième Théatre

Ne soyons pas snob, toutes les meilleures comédies musicales ne se jouent pas au Théatre du Châtelet. A l’est, dans le XXe arrondissement de Paris, le Vingtième Théatre accueille la comédie musicale Coup de Foudre. De communication point trop n’en faut pour ce musical de brodvé à la française que j’ai failli rater !!! Heureusement une bonne âme a pensé à faire connaître le spectale à Alexiane de Soglamuros et donc à moi.

Oui, Coup de Foudre est une comédie musicale française, ce qui lui donne un mauvais départ en terme d’image. MAIS,  on ne peut pas coller à Coup de Foudre cette image ternie par des années d’appauvrissement comédiemusicalesques français. Pourquoi ?
– Parce que tous les artistes du spectacle (les acteurs/interprètes, le pianiste, les costumiers, …) sont pros

– Parce qu’il n’y a aucun membre de la Star Academy sur scène (bien que la sorcière ressemble étrangement à Armande Altaï)
– Parce que les acteurs males sont très charmants (notamment François Borand qui joue Jason, l’amant rouge passion de Cassandre et qui a un jeu et une voix que j’ai trouvé orgasmique – ou c’est peut-être son costume rouge…)

– Parce que le répertoire musical est fortement similaire à celui de mes playlists numériques
– Parce que les arrangements musicaux sont exceptionnels

Au début on hésite entre la kermesse de fin d’année et une copie de StarMania mais après quelques minutes, on est pris par le talent des auteurs, du pianiste et des interprètes. Et ça, c’est priceless.
Bien sûr, en reprenant des morceaux français, les auteurs pouvaient difficlement raconter une autre histoire que celle de l’amour. On leur pardonne parce qu’ils ne tombent pas dans la mièvrerie et parce qu’ils citent Mike Brant, Dalida, Lio et Jeanne Mas d’une manière subtile et géniale.

Jusqu’au 25 juillet, Métro Menilmontant ou Gambetta (comment ça ‘et pour la province ?’).