Archive for décembre, 2011

décembre 24th, 2011

Sociologie et psychologie Grinderienne 2e partie

Jadis, j’ai livré une étude sociologique de l’application pédésexuelle nommée Grindr. L’autre soir, j’y suis retourné, à Paris cette fois, pour voir comment le marché a évolué.

 

On constate premièrement que la population s’est élargie.

Les humoristes sont arrivés.
Celui-ci a une tendance humanitaro-vétérinaire.

 

Deuxième constat : les nouveaux entrant ne se méfient pas trop de leur déco.
A moins qu’il y ait des messages subliminaux dans le motifs ?

Draps floraux et…

rideaux de douche « fruits and vegetables » sont donc tendances.

Mais le trop de déco est-il préférable à la déco chambre d’hôpital ?

 

Les artistes sont toujours là, mais depuis la dernière étude, ils ont fait un book,

ou ont appris à utiliser la fonction sépia de Paintbrush.

 

Et parmi les artistes, on a retrouvé Kim Bassinger qui utilise honteusement des photos de « 9 semaines et demie« . Kim on t’a reconnu ! Tu pourrais utiliser des photos actuelles ! C’est pas beau de tricher.

 

 

Mais la vraie tendance, c’est la fracture sociale de l’affirmation.

Mon psy trouverais ce No Pic No Dial paradoxal dans la mesure où montrer son oreille n’est pas très démonstratif…

A côté de ces timides difficiles, il y a ceux qui ont compris qu’à Noël il faut s’afficher en vitrine comme un sac Fred Perry dans sa boutique du Marais.

 

En 2012, gageons que Grindr se fait racheter par le BHV !

décembre 23rd, 2011

On dit qu’il en est ! [Théâtre]

Fallait-il attendre la fin de l’année pour voir le meilleur de 2011 ? Pour le cinéma et la comédie musicale OUI.

On peut s’attendre au pire en voyant l’affiche de Chantons dans le placard et en lisant « un siècle de chansons gay« .

Et pourtant, on assiste à la meilleure comédie musicale de l’année, qui plus est en Français. A côté des ersatz de Broadway en mauvaise traduction, cette pièce rappelant le music hall parisien, les cabarets et les clubs de la première moitié du XXe siècle réjouit à coup sûr.

Évidemment, le public a souvent l’âge des chansons et pousse des « oh! » et des « ah!!! » à l’annonce d’Anne Sylvestre ou des Pédalos. Cela fait également partie du spectacle ! Les 3 comédiens-chanteurs sont bons, mention spéciale pour la Mère Michel (Michel Heim) excellent en chanteuse has-been à perruque. Ils nous emmène dans un univers parallèle et nous font découvrir des trésors de la chanson française.

Extraits et entretien (c’est mieux en vrai hein !) :

Ma sélection de chansons gay :

– Tsoin tsoin (Bouffémont)
Nous les tantes
Il en est
Les Pingouins by Juliette Gréco

Chantons dans le placard, au Petit Théâtre des Variétés du mardi au samedi 21h30 jusqu’au 31 décembre 2011.

décembre 15th, 2011

Pendant ce temps, sur l’internet de qualité