Archive for mars, 2011

mars 24th, 2011

Geocities is dead, la Gaïté Lyrique is reborn, and Philips is here

Je voulais y aller, Philips l’a fait. J’ai rejoint mon amour secret blogosphérique Viinz, Carpe Webem et d’autres stars numériques (Gregory Pouy est arrivé un peu plus tard. Je ne me rappelais pas qu’il était si grand !?). BREF. Nous voilà dans un lieu de culture numérique. Bon ben pour le matos, forcément, Philips fournit ce qui se fait de plus performant, notamment les écrans qui m’ont impressionné par la qualité de leur images. Cet univers de lumière artificielle, d’écrans et de pièces immaculées et dépouillés m’ont mis une expression en tête toute la soirée : So Berlinous.

La bibliothèque aussi m’a fait penser aux Allemands, eux aussi très porté sur les skets…

Le bar du premier étage nous transporte directement au bord de la Spree

Et le clou germanique de la soirée était une conférence en anglais sur le folklore digital, animée par les deux auteurs du livre Digital Folklore, eux aussi Allemands.

Oui, ceci est un jaune so berlinous.

Déjà choqué par le décès d’Elizabeth Taylor, j’ai appris une autre disparition très douloureuse durant cette conférence, celle de Geocities. Yahoo l’a tuer. Je parlais récemment des comptes de la crypte 1.0 en mentionnant la disquette 3 pouce. Les auteurs de Digital Folklore nous rappellent également qu’à l’époque du 56 K, les pages persos étaient dégueulasses, pleine de barre de défilement, de cadres et de Gif animés. Même avec un regard nostalgique sur ces pages (qui existent encore malgré les évolutions du web), elles le sont toujours, comme les pixels mouvants de ce Gif

Bon, après la période respectable de deuil, j’ai compris que je devais faire le ménage dans mes favoris internet. Et j’ai même pas pu sauvegarder les photos et les vidéos…

Merci @Philips pour cette #tragédienumérique

mars 24th, 2011

Et à qui Lady Gaga donne-t-elle une interview d’une heure ?

Pas à ABC, ni à CBS, ni à la Fox, ni à TF1…

CQFD

mars 21st, 2011

24 in London

24 in London

mars 20th, 2011

Etoile de l’Europe : Regulate

Cher journal, vu que je n’ai pas trouvé de jeu de mot à la con avec l’Eurostar, mon titre est pourri et du coup je m’adresse à toi plutôt qu’à la SNCF. En plus je pars voir les estrangérs.

Et même si cette fois je ne prends ni un Téoz, ni un Tgv, j’ai appris la mort d’une célébrité. Peut-être pas aussi célèbre qu’Annie Girardot, quoique. C’est Nate Dogg. Mais si tu te souviens de lui, il a interprété Regulate avec Warren G au début des années 90. C’était un peu l’apogée du RAP et on (les jeunes pré-ado) commençait à décourvir la musique à cette époque.

Bref, encore une victime de mes voyages en train. De toutes façons, cela risque d’arriver encore plus souvent dans les années à venir étant donné que les chanteurs et les acteurs vieillissent, eux-aussi. D’ailleurs, hier, j’ai vu Kim Wilde. Ce n’était plus la petite anglaise fluo ébourrifée des années 80 mais elle a quand même assurée. Pro. Dynamique. Ramenant l’énergie de ces golden années. Et son lifting est TRES réussi. J’aimerais être comme elle à l’approche de la 60-aine.

La disparation d’une icône des années 90 nous (les tournant autour de la trentaine) rappellent nos années collège et lycée. C’est impressionant comme ces années impactent toutes les autres et comme elles peuvent être émotionnellement violentes. Quand je regarde Glee, la série musicale populaire chez les 15-30 ans outre atlantique racontant la vie d’une chorale de loosers dans le rural Etat de l’Ohio, je prend conscience que beaucoup de personnes étaient des Glee club à eux seuls. Moi y compris. J’étais pénible et égocentrique comme Rachel, nœud nœud comme Finn, grosse comme Mercedes (merci Tchernobyl), amoureux de l’attaquant de l’équipe de foot comme Kurt, péremptoire et cynique comme Sue et perdu comme William Shuester. Mis à part ma spectaculaire perte de poids, RIEN n’a changé… ah si, le RAP a disparu.

RIP Nate Dogg

Glee en streaming

mars 10th, 2011

Toujours dans la playlist : I can’t be with you + Salvation

Et bien d’autres morceaux de ce groupe Mythique des années 90.
Dolores Boudboul ? non O’riordan

mars 4th, 2011

TGV et tes j’y vais pas : born this way

Bon ben c’est Annie Girardot cette fois. Même le statisticien le plus pointilleux admettra qu’il existe une forte corrélation entre les dates de déces des personnes médiatiques et mes voyages en train. Ecarte type : 3 jours.

Aujourd’hui, paraitrait-il qu’il paraîtrait qu’on va mettre Annie dans une bière du Père Lachaise. Alors premièrement, depuis quand on distribue de la bière au Père Lachaise ? Et deuxièmement, depuis quand la bière a des vertus conservatives ? (ok, humour niveau 0. La faute à Laurent Ruquier) Et la page Wikipédia http://fr.wikipedia.org/wiki/Annie_Girardot est déjà à jour ! Cela m’étonnera toujours…

Bref, une cérémonie où on l’on va encore voir Catherine Deneuve et ses tenues de deuil. C’est le meilleur rôle de sa vie. Ben oui, je n’ai jamais connu Catherine Deneuve jeune, ni Annie Girardot d’ailleurs. Du coup, pour moi, les mamies du cinéma ont une image particulière qui ne correspond pas du tout à celle que véhiculent les chroniqueurs de plus de 40 ans et les nécrologies. D’ailleurs, comme pour une mamie, on a pas trop envie de savoir ce qu’elles ont fait dans leur jeunesse. Ou alors si mais qu’on nous en racontre l’histoire romancée.

BREF, Catherine Deneuve, c’est la robe noire Yves Saint-Laurent,  les collants noirs, les lunettes Chanoul et pour les grandes occasions le voile de deuil -mon modèle pour les enterrements- point. Ça ne sera jamais Jules et Jim et compagnie. Annie Girardot, ça sera la mamie rigolotte et à poigne que j’ai adoré dans la Zizanie avec Louis de Funès, et qui me rappelle les miennes. D’ailleurs, la photo de Wikipédia n’a pas été prise dans son album de jeunesse.

Comme dirait Lady Gaga, elles sont Born This Way, comme nous autres le sommes pour des nouveaux nés ! Eux naissent pour nous mais nous naissons aussi pour eux. A cette idée, il est marrant (OU PAS) de se mettre à la place d’un nourrison et de voir avec ses yeux vierges. En général, il a deux réaction primaires, peur ou pas peur et pleurer ou pas, sourire étant un option d’un regard déjà plus trop vierge. Et bien, faites-le test, certes très difficile, et cela vous fera plus peur à vous qu’au nourisson…

Attention, je prend le train 2 fois en avril !

RIP Annie