Archive for septembre, 2010

septembre 17th, 2010

Téoz et tes bas : adieu Claude

6h35 ! Mais quelle idée de prendre un train aussi tôt ! En plus, on a le droit à un jeu de piste comme sait bien les faire la SNCF : « les rames du train 3601 à destination de Brive-la-Gaillarde ne sont pas des rames Téoz, nous ne pourrons pas assurer les services Téoz. Le numéro des voitures correspondant à votre billet est indiqué en bout de quai (mais pas sur les voitures, trop cher). Vous trouverez dans chaque voiture un document indiquant les correspodances entre la place inscrite sur votre billet et celle qui vous a été attribuée dans la voiture… ».
Au moins, à 6h30, on se bouscule pas pour s’installer ! On doit être 7 dans le vagon… que des hommes ! Oui, tiens, il n’y a que des hommes dans le wagon. Très peu de femmes sont montées dans ce train. Idem dans le métro, 90% d’hommes (et 95 % de cainfri, maghreb ou sub-sahara). Pénibilité du travail ? Sécurité des rues de Paris à 6h00 matin ? Esclavage moderne ? Le taylorisme n’est pas mort, ils en sont la preuve ? Division familiale du travail ? Univers parallèle ?

Je frise, il va pleuvoir DONC.

Et pour ne pas déroger à la règle qui veut que quand je prends le Téoz à Austerlitz une célébrité meurt (Michael Jackson avait inauguré la rubrique en 2009, suivi par Patrick Swayze et Filip Nikolic), cette semaine Claude Chabrol me fait l’honneur de sa présence dans Téoz et tes bas !
Malheureusement, je ne peux pas citer de mémoire un titre de film réalisé par Claude Chabrol (« shame on you !» comme dirait Ophélie Winter). Et je n’ai pas de connexion. Je ne peux donc pas méditer sur le 7e art français durant les 5h00 restantes du trajet …

Heureusement, j’ai eu le temps d’acheter 3 magazines. 17€. Soit le prix du billet de train !

BREF, après avoir regardé le lever de soleil sur les champs de la Beauce, je vais lire donc


7h40


Le contrôleur nous annonce qu’il n’y aura pas de chauffage dans la voiture et que nous pouvons en changer. Il fait 10°. JE RESTE (comme la majorité des voyageurs). La Sncf nous fait un remake de Kho Lanta version Corail. « Ils étaient 7 au début, il n’en restera qu’un ! ». Je reprends la lecture

8h20



Bon ok, j’ai changé de voiture. Le froid limousin m’a tuer. Reprise de la lecture

8h50

Café. Le serveur ressemble au mari de Roseanne. Non seulement le train de 6h35 est pourri mais en plus, il n’y a vraiment rien à mater ! Au moins, c’est CALME. Reprise
9h13


Café sur l’estomac. Soit sa sort par en haut avant Limoges, soit sa sort par en bas après Limoges. Tiens, un article sur les homos au boulot dans le magazine Têtu : « Placard ou coming-out ? ». ça me fait penser aux titres racoleurs des magazines féminins américains « Régimes : êtes-vous plutôt Dukan ou Weight Watchers ? ». Bref, tout ça pour dire que ça dépend de l’entreprise, de ses collègues et du DRH et qu’il vaut mieux tater le terrain avant d’agir… Dah ?!

Moi je drague direct les collègues et je demande les numéros des stagiaires à leur maître (de stage). Radical et sans débat confession-intimesque à la machine à café. Reprise de la lecture… ah, gare de Limoges. Le café sortira donc par le bas

9h50 (encore deux heures # ! €’X !# &[§#)

Pause water

Ecomusée de la creuse ? Non, prise électrique des trains Coraux pour les razoirs électriques de 1922

 

Notez la brise qui s’engoufre dans les chiottes par le dérouleur. La température doit avoisiner les 10°. Avantage : peu d’odeurs résistent. — ! — attention passage vulgaire — ! — Soit dit en passant, merci bien la SNCF pour le papier toilette pourri qui colle à la bite ! 5 minutes pour enlever tous les petits morceaux blanc restés coincés ! Et cette eau qui ne vient jamais dans la cuvette. Hereusement, pas de dépôt de bilan durant cette matinée. En même temps, avec 3 personnes dans le wagon et le système de ventilation, je risque pas grand-chose — ! — fin de passage vulgaire — !–


10h11



Putain Spotify et la mauvaise qualité du réseau dans la diagonale du vide ont bouffé 80% de la batterie de mon téléphone intelligent en moins de 4h00 ! VITE, mode avion. Reprise.

Qui a sorti son sandwich au jambon et sa banane ? ça PUE bordel !!!

10h23



11h02
Kho lanta continue. A Brive, Le TER qui doit me mener à Cahors n’est plus à 11h08. 

 J’ai retrouvé mon TER. Il a changé de numéro et part à 11h19. VOIE B dans 30 minutes !

Aaaaaaah, le sud.

A partir de Brive, il y a plus de spectacle…

Sauvé.



11h20


Oui ce post est long et inintéressant. COMME MES 6h00 DE TRAIN ! et certains films français ?
J’ai réussi à capter en 3G durant 6 minutes à Brive. Je ne connais donc AUCUN film de Claude Chabrol sauf M. le Maudit et Merci pour le chocolat qui me disent vaguement quelque chose mais que je n’ai jamais vu.
Bravo la culture.
Tiens, l’enterrement à lieu cet après-midi au cimetière du Père Lachaise (à 200 mètres de là où j’habite donc). MERDE, je vais rater Catherine Deneuve en robe noire et chapeau rideau de nylon. J’ai toujours trouvé que c’est son meilleur style. Mon modèle pour les enterrements.

11h31

Adieu Claude.
11h31

Encore une heure. Bordel.

septembre 15th, 2010

SAUNA, le musical : il faut que ça sorte

L’avant première de Sauna le musical avait lieu hier soir au Vingtième Théatre (Paris XXe). 90% de gay, forcément.

Le Sauna que j’ai vu hier est l’adaptation française de “Bathhouse, the musical”, comédie musicale créée en 2006 par Tim Evanicki et Esther Daack à Orlando aux Etats-Unis.

Le pitch : « Ce spectacle pour 4 comédiens chanteurs et un pianiste évoque le parcours initiatique d’un jeune homme qui vient de faire son coming-out. Il décide d’aller dans un sauna gay pensant y trouver l’Amour …. Il réalisera que les autres clients sont, quant à eux, à la recherche de quelque chose de plus… immédiat ! ».

Quand les français adaptent des musicals anglo-saxons, ça se passe TRES MAL dans 90% des cas. On ne parlera donc pas du Roi Lion et de Grease qui en français font plouf. Vous connaissez la lessive Plouf ?
BREF, je suis donc allé voir Sauna avec 5 a priori :
1 – je connais l’histoire (oui, Miqueline au Sauna c’est du vécu ! je le raconterai dans mon prochain livre « Pute 2.0 ») donc je ne vais pas être surpris
2 – les chansons en français donc (cf. sus)
3 – il va y avoir du gars à oilp
4- il va y avoir un poulailler de connasses
5- le niveau devrait être bon car François Borand, que j’avais vu dans Coup de Foudre, une comédie musicale que j’avais kiffé, joue Maxence, un des principaux personnage de Sauna (celui à droite sur la photo ci-dessous).

Et alors ?

Alors :
1 – niveau surprise, on apprend que c’est une version écourtée du show
2 – les morceaux quoiqu’en français passent très bien
3 – \o_o/ (désolé, j’ai pas de photo) mais l’avertissement de la production doit être pris au sérieux : « … pour un public averti, abordant des thèmes pour adultes, avec un langage osé (parfois), et des hommes très peu habillés (souvent) ! »
4 – 90% donc
5 – le niveau est très bon, les 4 acteurs sont excellents et sexy, les compositions parfaitement adaptées, le pianiste parfait. On est vraiment dans un musical au punch américain, sans tabous et sans complexe.

Oui mais voilà. Le show semble ne pas avoir encore de producteur, ni de salle. C’est la Criiise. La version écourtée présentée hier soir sera peut-être la seule et l’unique. Quelle ANGOISSE. C’est comme si on m’avait dit que je ne pourrai pas voir si Mulder et Scully sortent ensemble à la fin de X-Files.
En même temps, les américains n’ont pas peur du marketing communautaire alors que les français OUI. En France 90% des spectacles (oui les 90% c’est pour éviter la vilaine généralisation (qui est donc à 100%)) sont destinées à un public familial (ou bobo pour ceux qui n’ont pas de gosses). Là, c’est sûr que financièrement c’est plutôt risqué pour un producteur. Pourtant, il faut qua ça sorte !

Rendez-vous en 2011 pour le verdict.

septembre 13th, 2010

Ouh que ça m’énerve la mondialisation

 

La mondialisation mon cul oui !

septembre 10th, 2010

La boucle est bouclée

Le 1er octobre aux Etats-Unis et le 13 octobre en France sort The social Network, le film retraçant l’histoire de la création de Facebook. Après la presse, la radio et la télévision, internet arrive au cinéma avec un gros morceau de sa mythologie.

Les médias parlent beaucoup d’eux-mêmes. On ne compte plus les émissions de cinéma à la télé, les revues de presse à la radio, les magazines consacrés à la télévision et au cinéma, les émissions de radios consacrées aux médias, etc. Internet accueille les sites de tous les autres médias. Jamais une technologie n’avait autant permis d’aspirer et d’implémenter la substanfique moëlle de tous ces ancêtres.

Contrairement à Internet, tous les médias ont eu leur mythes adaptés au cinéma :
– la radio avec par exemple Pump Up The Volume  (1990) starring le jeune Christian Slater qui raconte l’histoire d’un jeune étudiant qui réveille une ville des Etats-Unis en animant une radio pirate dans les années 60.
– la télévision avec par exemple Network – ça ne s’invente pas – (1976) starring Faye Dunaway qui se bat pour sauver sa rédaction et l’intégrité des jorunalistes télés.
– la presse avec par exemple Citizen Kane (1940) d’Orson Welles
– et bien sûr le cinéma avec par exemple A Star Is Born (1954) starring Judy Garland.
Et il y en a eu beaucoup, souvent des biographies de personnages tirées d’histoire vraies.

Internet n’avait pas de film de cette dimension pouvant constituer un début de mythologie. C’est chose faite avec The Network.

Alors que beaucoup de personnes découvrent à peine l’existence du courrier électronique, la sortie de ce film est le symbole qu’internet est déjà de l’Histoire (ancienne ?).

Bande annonce de The Network

Quel seront les prochains mythes d’internet à l’affiche ?  Google ? Amazon ? Microsoft ? un autre start-upper qui sera millionaire dans 1 an ? vous ? moi ?

PS : pour ceux qui kiffe la bande son, il s’agit de la cover de Creep (Radiohead) réalisé par le chorale La scala, aussi connue pour sa cover de With or Without You (U2).

septembre 9th, 2010

The Prophecy by Aymeric Giraudel

 

Superbe oeuvre de Aymeric Giraudel, un photographe plasticien français.

Voici le message : « ça va baiser ! »

septembre 9th, 2010

Madonna grande époque

La reine mère.
Oeuvre madonnesque brillante

septembre 6th, 2010

Mes 2 muinutes en Colombie Britanique

Je kiffe, surtout la musique…

septembre 6th, 2010

Pub

septembre 3rd, 2010

Le nouveau divertissement

Quand je pense que je viens de regarder EN ENTIER cette vidéo d’autopromo de Google et que je la trouve plus divertissante que Secret Story ou Un Diner Presque Parfait, je me dis qu’on a vraiment basculé…

Après Warner Bros et Disney qui m’expliquait le conformisme comme aux petits américains avec des dessins animés et de la musique, Google m’explique comment il trie les mails avec des dessins animés et de la musique… GENIAL.